Empoli – Napoli: L’avant match

Après la  belle  victoire contre la Sampdoria et les deux mauvais résultats des clubs romains, le Napoli peut enchainer à Empoli jeudi soir et confirmer sa très bonne forme du moment. La course à la LDC est relancée et une victoire en terre Toscane permettrait de se rapprocher un peu plus de la Lazio et de la Roma respectivement à 3 et 2 points avant leur match de mercredi. Un résultat positif  serait également  profitable à Benitez en vue d’une possible prolongation qui devient de plus en plus crédible.

 

1-NAPOLI-EMPOLI-MERTENS--FOTOCUOMO-3

 

Avec 3 victoires consécutives et une qualification en demie finale de Ligue Europa, les azzurris doivent enchainer  contre un adversaire largement à leur portée mais qui reste  intraitable sur ses 5  derniers matchs à domicile (3 victoires et 2 matchs nuls).La clé du match reposera dans la solidité défensive de l’équipe  incarnée par le duo Albiol-Britos et surtout dans l’efficacité devant le but affichée par les partenopei lors des derniers matchs (16 buts lors des 5 dernières rencontres toutes compétitions confondues)

Coté Empoli, Maurizio Sarri  composera avec le talentueux  gardien issu de la primavera Luigi Sepe que Aurelio De Laurentis voudrait garder en équipe première la saison prochaine et sur Massimo Maccarone, l’attaquant de 35 ans qui a inscrit son 9ème but le week end dernier.

 

ef5ce2cd40b84b62571a1edc887dd6b7_169_l

 

Pour ce match, Benitez récupère  Maggio, fraichement prolongé et de retour de suspension , mais devra faire sans Strinic, absent à cause d’une entorse à la cheville. En vue du match contre le Milan dimanche et de la demie finale aller d’Europa League jeudi prochain, le coach napolitain devrait faire un peu tourner, 5 changements sont pressentis par rapport au match de la Samp avec le retour d’Inler et de Mertens notamment

Les compositions probables pour ce match:

NAPOLI (4-2-3-1): Andujar; Maggio, Albiol, Britos, Ghoulam, Gargano, Inler; Callejon, Hamsik, Mertens; Higuain.

Empoli  (4-3-1-2): Sepe; Laurini, Rugani, Barba, Hysaj; Vecino, Valdifiori, Croce; Saponara; Maccarone, Pucciarelli

#ForzaNapoliSempre

Publicités

Sponsor : Kappa, bonne ou mauvaise idée ?

On vient de l’apprendre, le Napoli sera dorénavant sponsorisé par la marque italienne Kappa à partir de la saison prochaine, les réactions sont mitigées sur les différents réseaux sociaux, nous allons donc essayer d’y voir plus clair sur ce nouveau contrat.

Capture d’écran 2015-04-27 à 23.43.26

Nike, Macron, Kappa, pourquoi le Napoli a choisi le dernier ?

Tout d’abord, les chiffres. Le nouvel accord avec la « Robbe di Kappa » atteint un montant de 40 millions sur une période de 5 ans, soit 8 millions à l’année, un peu plus que ce que proposait Macron, voilà pourquoi entre les deux italiens, le choix était vite fait. Ensuite, on le sait, le Napoli aime tenter de nouvelles choses, on se souviendra du maillot camouflage ou jeans par exemple, ces idées sont tout à fait réalisables avec les deux marques italiennes, mais c’est une chose impensable avec une multinationale comme Nike. Parlons d’ailleurs du géant américain, beaucoup de tifosi étaient sans appel et voulaient voir arriver la célèbre virgule sur le maillot azzurro, mais était-ce une si bonne idée finalement ? Mise à part le côté prestigieux, l’offre de Nike aurait été bien moins juteuse que celle de Kappa, prenons exemple de la Roma, jeune client de la marque américaine, qui voit arriver seulement 4 millions d’euros dans leurs caisses ( à l’année ). Parlons ensuite de la politique de la marque, qui exige en plus de la standardisation des maillots ( voir exemple ci-dessous ), que tous les produits soient vendus uniquement dans leurs magasins officiels, sachant que le Napoli possède plusieurs points de vente dans la ville, ceux-ci auraient étés obligés de disparaître, emportants les emplois qui vont avec …

Nike et leurs Power Rangers.

Nike et leurs Power Rangers.

Kappa donc ! Mais … Au final ca donne quoi ?

Déjà, ça nous amène quelques années en arrière, puisqu’on le sait, Kappa représente le premier sponsor du  » nouveau  » Napoli de De Laurentiis, qui abordait un maillot bleu ciel et sobre à l’époque, on était loin des détails qu’apporte Macron à ses maillots aujourd’hui, mais Kappa aussi a changé, depuis le temps …

Napoli-Kappa-2005-2006

Mais au final, ça nous apporte plus d’argent dans les caisses, toujours autant de flexibilité au niveau des maillots, et une marque, certes moins internationalisée que Nike, mais toujours plus que Macron, soyons francs. Maintenant, analysons cette prestigieuse ( hé oui, on l’oublie vite ) marque italienne. Nombreuses sont les grandes équipes passées par l’équipementier italien, de nos jours, nous pouvons admirer toute l’année les très beaux maillots du Torino et de la Sampdoria, on aura pu voir également récemment ceux de Wolfsburg par exemple. Mais Kappa c’est surtout des maillots de légendes comme ceux de la Juventus, du FC Barcelone, de la Roma, ou bien même de la Nazionale, rien que ça.

34qwj1x

Du côté des tifosi, une belle partie d’entre eux veulent, et exigent même, un retour aux sources, et au bleu traditionnel lors des matchs au San Paolo, leur désir devrait voir le jour puisque Kappa accorde une grande importance au respect des couleurs et des traditions de leurs équipes ( cf les chefs d’oeuvre de la Sampdoria ).

FBL-ITA-ROMA-SAMPDORIA

A première vue donc, cet accord avec Kappa en aura peut-être déçu certains, mais on aura pu vite se rendre compte que le club vient sûrement de faire le choix le plus intelligent et le plus gratifiant.

ronaldo-bclona


Les notes de Napoli-Sampdoria

Andujar 6 – Impuissant sur les deux buts, il dégage cependant toujours autant d’assurance. Il s’est même permis de nous montrer un jeu au pied qui pourrait faire penser à Reina !

Henrique 5 – Certes c’était Eto’o en face, un client plus que costaud mais Henrique ne s’est pas montré à son avantage ce soir. Très peu de montées et des mauvais choix dans le jeu, parfois débordé il a dépanné comme il pouvait.

Albiol 5,5 – Le but casquette ! Il aurait pu coûter très cher, il est finalement sans conséquence, heureusement pour Raul qui hormis cette énorme boulette a passé un match tranquille.

Britos 6– Un jaune dès l’entame du match qui aurait pu le conditionner, mais ces temps-ci Britos semble impassable. Match cependant tranquille vu le niveau de la Samp ce soir.

Ghoulam 6,5 Au moment du but contre son camp, Faouzi le sait, il est fautif d’avoir laissé un trou béant dans son dos. C’est son pêché mignon, mais derrière quel apport offensif ! Si Insigne s’est autant régalé c’est aussi grâce à lui, des montées balle au pied qui font plaisir à voir, quelques réglages défensifs à faire cependant.

Jorginho 7 – Il ne sera jamais un gratteur de ballon, par contre quelle élégance balle au pied, ce garçon respire le football ça crève les yeux. Omniprésent pour faire le jeu, Jorginho semble enfin retrouver son niveau de l’an dernier, à confirmer cependant.

López 6,5 – Sorti sous les ovations du San Paolo, le match de David était pourtant bien mal embarqué. Toujours aussi performant dans la récupération David doit cependant faire encore plus à la distribution, les encouragements (remplacé par Gargano non-noté mais quelle dégaine ! )

Callejon 6 – Un peu plus discret que ses copains d’attaque, José Maria a cependant fait le boulot sur son côté. Toujours en mouvement mais un peu trop hésitant lors du dernier geste, la fatigue de tout ses matchs accumulés commence peut être à se faire sentir.

Gabbiadini 7 – Manolo le délicieux, un touché de balle fantastique, sa passe pour Higuain relève de l’impossible, même lorsqu’il foire complètement ses frappes ça fini  par rentrer. En net déclin physique en seconde il est logiquement sorti pour souffler un bon coup (remplacé par Hamsik 6,5 – Viviano lui enlève un but, il provoque un penalty et distribue les offrandes pour ses partenaires, du grand Marek Hamsik).

Insigne 9,99 – Énorme, on ne met pas 10 car ce numéro est retiré depuis San Maradona, mais un napolitain pur jus qui pleure de joie lorsqu’il marque dans son stade ça n’a pas de prix… Gros gros match de Lorenzo qui remarque après tant de mois de galère, émotion, frisson, passion, Lorenzo…

Higuain 7,5 – On va finir par radoter comme des nonni mais quel joueur… inarrêtable tout le long de la partie, Higuain frise le sans faute. Il ne marque « qu’un doublé » par la faute de Viviano. Au four et au moulin dans le jeu Higuain se relance dans la course pour le titre de capocannoniere (remplacé par Duvan Bolt non-noté mais une course dingue sur 50 mètres et deux belles occasions pour lui).

Napoli – Sampdoria: L’avant match

C’est presque le match le plus important de cette fin de saison, l’affrontement entre deux équipes qui se battent pour une place Européenne. (Même si le Napoli peut directement obtenir une place Européenne via l’Europa League). Seulement 3 points départagent le Napoli et la Sampdoria avant ce match. Cette rencontre s’annonce tendue.

 

Probabili-formazioni-Napoli-Sampdoria

Le Napoli qui ne cesse de gagner depuis les avertissements du président De Laurentiis se prépare à recevoir une Sampdoria en demi teinte puisqu’ils restent sur une série de 3 matchs sans victoire. Mais méfions nous du lion qui dort, rappelons nous du match lors de la phase aller où nous n’avions su prendre qu’un point chez eux (Sans compter que nous n’avions marqué le but égalisateur qu’à la 92ème minute).

 

La Sampdoria pourra compter sur sa cohésion d’équipe et ses talents individuels pour tenter de nous surprendre. Mettons notamment leur armada offensive en exergue: Eto’o, Muriel, Obiang, Eder et même Okaka. Le principal danger parmi toute cette bande reste Eder même si nous devrons être attentif au vieux Eto’o et au talentueux mais relativement discret, Luis Muriel.

 

13_muriel_ferrero_eto_o_96393_immagine_ts673_400

Compositions probables pour ce match:

NAPOLI (4-2-3-1): Andujar; Mesto, Albiol, Britos, Strinic; Gargano, Inler; Callejon, Hamsik, Insigne; Higuain.

SAMPDORIA (4-2-3-1): Viviano; De Silvestri, Silvestre, Romagnoli, Mesbah; Palombo, Obiang; Eder; Soriano, Eto’o; Okaka.

Benitez composera avec ses cadres. Mesto remplacera Maggio qui rappelons le est suspendu pour ce match. Britos (en ballotage avec Koulibaly) devrait prendre place dans le 11 titulaire. Pour le reste c’est du classique même si Gabbiadini (Particulièrement en forme) pourrait remplacer Hamsik et affronter ses anciens coéquipiers dès le coup d’envoi de ce match.

La rencontre sera arbitrée par Daniele Doveri. #ForzanapoliSempre

Les notes de Napoli-Wolfsburg

Andujar 6,5 – Encore un bon match du décidément très solide Andujar. Décisif sur plusieurs arrêts dont le tout premier en début de match, impuissant sur les deux buts.

Mesto 5 – Mesto a beaucoup souffert et les allemands en ont profiter en insistant allègrement sur son côté. Perisic l’aura fait danser plus d’une fois, mais personne ne pourra en vouloir à  Jean-Dominique, vaillant et courageux malgré ses limites.

Britos 7 – Monstrueux en première mi-temps, Miguel Angel a une nouvelle fois imposé sa loi dans les airs, même Brendtner tout géant qu’il est a du se soumettre à notre chef barbecue. Malheureusement les deux buts allemands viendront entacher sa bonne performance.

Albiol 6,5 – Match solide de la tour de contrôle espagnole, à l’instar de ses dernières sorties Albiol fait le boulot en assurant avec sa tranquillité habituelle. Comme son compère les deux buts viendront atténuer sa performance.

Ghoulam 6 – Le fennec n’est pas au mieux de sa forme en ce moment mais il apporte toujours le surnombre dans son couloir gauche. Première mi-temps difficile puis il a su se reprendre en seconde période.

Inler 6 – Ni bon ni mauvais, neutre comme un suisse ! Tout d’abord une première mi-temps calamiteuse avec énormément de pertes de balles, mais le combattant Inler a su imposer son physique dans l’entre jeu et donner le tempo au milieu de terrain.

López 5,5 – Lopez a du mal à s’affirmer, ce match le prouve encore, peu présent dans la récupération et inexistant à la création. L’espagnol montre de la bonne volonté mais cela semble insuffisant, surtout à ce niveau de la compétition.

Mertens 6,5 – Heureusement pour le diablotin belge ce but vient sauver une prestation assez décevante. Comme souvent Mertens fonce tête baissée dans le guidon multipliant les mauvais choix, beaucoup mieux en seconde il a su faire la différence grâce à son talent (remplacé par Henrique non-noté)

Hamšík 6 – Match en pantoufle pour l’idole de Naples, Marek avait visiblement peu envie de s’épuiser pour rien et on le comprend, de toute façon Hamsik a tout les droits. (remplacé par Insigne 6,5 – Quasi-décisif sur le but de Mertens, Insigne s’est montré très remuant comme toujours, un plaisir immense de le voir s’amuser sur un terrain)

Callejon 6,5 – Il aurait pu inscrire un doublé mais Benaglio lui en a empêché. Callejon est bel et bien redevenu décisif, il a enchaîné les aller-retour tout le long sans rechigner, il en aurait presque oublié de simuler… on déconne José !

Higuain 7 – Deux splendides offrandes, il a tenu a lui seul l’attaque napolitaine, sa sortie s’est faite ressentir, Higuain est un immense joueur tout simplement (remplacé par Duvan 6 – Très peu de ballon pour le géant colombien qui entre au moment où le Napoli lâche le match, comme à Cagliari, pas de chance !)

Napoli – Wolfsburg: L’avant match

C’est encore dans l’euphorie du 1-4 remporté chez les loups que le Napoli reçoit ces mêmes loups de Wolfsburg dans le cadre des quarts de finales retour d’Europa League.

napoli-wolfsburg

Ce match ne devrait-être qu’une formalité pour le Napoli, même si l’équipe d’en face ne lésinera sur les moyens pour tenter de créer l’exploit. Exploit, oui, car si nous suivons les statistiques le Napoli a 100% de chances de se qualifier pour les demis finales. Le sort semble déjà être scellé.

Wolfsburg qui ce week-end n’a su empocher qu’un seul point face à Schalke devrait aussi combiner avec des absent. Et quels absent, les deux maîtres du jeu Kevin De Bruyne et André Schurrle

256F32F400000578-0-image-a-10_1423824219044

Les Napolitains devraient jouer ce match avec déjà en tête la demi-finale (et voire même une potentielle finale). C’est donc un 11 de base remanié qui devrait débuter demain. Rafael (c’est pour dire à quel point la rotation est poussé à son paroxysme) devrait débuter dans les cages. Britos pourrait remplacer Koulibaly dans l’axe (surement pour le préserver physiquement). Henrique remplacera Maggio sur le côté droit vu que ce dernier n’est pas convoqué pour la rencontre (au même stade que De Guzman et Zuniga). Insigne qui reste sur de bonnes performances depuis son retour de blessure va s’installer sur l’aile gauche. Petite surprise, la titularisation (enfin ?!) de Gabbiadini au poste de milieu offensif central. Pour le reste c’est du classique, on veut peut-être offrir du spectacle au peuple Napolitain.

#ForzaNapoliSempre

Les notes de Cagliari-Napoli

Andujar 6,5 – Quelques bonnes interventions notamment en première mi-temps, fin d’après-midi tranquille pour lui qui s’autorise même de dribbler Longo.

Maggio 5,5 – Deux fautes stupides, deux cartons jaunes et une expulsion, après un énorme match en Allemagne jeudi soir, Maggio nous ressortait un match très solide jusqu’à cette expulsion bête qui tuera le match.

Albiol 6,5 – Match solide pour l’espagnol qui enchaîne lui aussi les bons matchs depuis quelque temps, une relance propre des interventions importantes, pourvu que ça dure.

Koulibaly 6 – Un peu brouillon sur quelques relances, quelques marquages un peu larges mais Kouli sait toujours se rattraper grâce à son talent afin de ne pas mettre son équipe en difficulté.

Strinic 6 – Match timide mais correct de la part du croate, il s’est contenté d’assurer ses arrières, laissant le champ libre à Insigne dans son couloir.

Jorginho 6,5 – Très précieux à la création, Jorginho montre qu’il n’a rien perdu de son football, ses passes ont souvent transpercer les lignes sardes. Son intelligence tactique pour s’insérer entre les adversaires aura permis aux azzurri de vite prendre le large.

Gargano 6,5 – Gargano a fait du Gargano, des grands coups d’épaules, de la hargne, bave aux lèvres l’uruguayen a fait le travail de l’ombre sans rechigner, un exemple.

Callejon 7 – Servit sur un plateau par Hamsik il ne tremble pas et ouvre la marque, encore mieux sur le renvoie M’Poku se retrouve seul dans la surface et s’apprête à tirer, c’était sans compter sur un tacle salvateur de l’espagnol. Son inefficacité semble désormais loin derrière lui (remplacé par Mesto non noté – rentre pour occuper le couloir droit après l’exclusion de Maggio, rien à signaler cependant)

Hamšík 7,5 – Marek marche sur l’eau en ce moment, décisif sur les deux premiers buts dont une magnifique passe décisive pour Callejon. Il faut une grande parade de Brkic pour l’empêcher de marquer, au four et au moulin dans la création quand notre Hamsik est comme ça il est somptueux (remplacé par Gabbiadini 7 – Encore une fois il rentre et marque, toujours décisif, Manolo est facile balle au pied, élégant au possible il nous régale d’un enroulé de toute beauté sur son but)

Insigne 6,5 – Quel plaisir de le revoir titulaire, Insigne a longtemps régalé tout le long de la partie, il s’est un peu éteint physiquement après l’exclusion de Maggio. C’est lui qui pousse Balzano à la faute lors du but contre son camp, encore un petit effort et Lorenzo retrouvera le chemin des filets !

Higuain 6 – Pas de but pour Gonzalo mais un bon match dans l’ensemble, le dernier geste lui aura manqué pour remarquer en championnat. Très éprouvé physiquement il aurait surement été plus judicieux de le reposer en vue du match contre Wolfsburg jeudi soir. (remplacé par Duvan Zapata 6 – Il entre et fait le sale boulot soulageant son équipe grâce à son jeu en pivot.

L’avant-match: Cagliari – Napoli

C’est dans un climat relativement sain que le Napoli se déplace ce dimanche en Sardaigne pour affronter Cagliari. Fort de ses deux dernières victoires que l’on peut qualifier d’écrasante, une en Série A (3/0 face à la Fiorentina) et une en Europa League (1/4 face à Wolfsburg), le Napoli aura à coeur de continuer cette fabuleuse série qui permettrait (peut-être) de sauver la peau de Benitez et d’aussi enlever un bon coup de pression qui pèse sur les joueurs.

Cagliari-Napoli

Favoris pour cette rencontre, le Napoli ne devrait pas avoir de mal à se défaire (Sur le papier) des Sardes qui n’ont plus gagné un seul match depuis presque 3 mois. Mais méfions nous de l’eau qui dort, le déplacement en Sardaigne n’est jamais facile. Gagner là-bas sera difficile, Cagliari n’est pas facilement prenable sur ses terres. De plus, le club menacé par la relégation se doit de gagner le moindre match restant pour tenter de se rassurer même si cela va être compliqué (8 points de retard sur l’Atalanta qui est le premier non-relégable).

Mais rappelons le, impossible n’est pas Zdenek Zeman. L’ancien coach du Napoli (saison 2000), d’abord licencié en décembre dernier pour mauvais résultats il est revenu le mois dernier pour un ultime projet: sauver Cagliari.

mancini_zeman

Preuve que les déplacements en Sardaigne ne sont jamais faciles, sur les 35 derniers Cagliari – Napoli; le Napoli n’a goûté à la victoire que seulement 6 fois, Cagliari 9 fois, et il y a dont eu 20 matchs nuls.

Ariaudo+Lorenzo+Cagliari+Calcio+v+SSC+Napoli+8M5hKYid53ml

Compositions probables:

CAGLIARI (4-3-3): Brkic; Balzano, Rossettini, Diakitè, Avelar; Dessena, Conti, Ekdal; Farias, Sau, Mpoku.

NAPOLI (4-2-3-1): Andujar; Maggio, Albiol, Koulibaly, Strinic; Gargano, Jorginho; Callejon, Gabbiadini, Insigne; Duvan.

Benitez devrait faire souffler quelques cadres de l’équipe. Mais aussi donner du temps de jeu à ceux qui le méritent. Koulibaly prend la place de Britos qui disons le clairement, enchaîne les performances. Jorginho qui n’a pas encore explosé se voit offrir du temps de jeu, Hamsik qui est dans une grande forme cède sa place au méritant Gabbiadini. Insigne devrait faire son retour dans le 11 de base, pour remplacer Mertens qui revient petit à petit dans une bonne forme. Et ensuite, Duvan Zapata qui prend la place d’Higuain qui a beaucoup donné lors des dernières rencontres.

Forza Napoli Sempre

Avant-match Wolfsburg – Napoli

Sortez les écharpes et les drapeaux, ce soir le Napoli a besoin de vous pour entrer un petit peu plus dans l’histoire. Ce soir quart de finale aller d’Europa League contre LA belle surprise européenne de l’année : Wolfsburg !

L’Europa League, compétition parfois décriée, snobée voir boycottée (souvenez vous des propos de Mazzarri) par certains. La plus part du temps on s’y intéresse au stade des quarts de finale, on se disait en soupirant « ah si seulement le Napoli l’avait joué à fond ce serait une belle soirée européenne, on aurait même pu la gagner ». Fini les remords, avec Benitez l’Europe c’est sacré et on se doit de la jouer à fond les ballons. Le Napoli est dans la course, plus que jamais la coupe lui tend les bras, cette fameuse coupe UEFA qui avait fait la gloire de notre Napoli durant les années Maradona. Favori pour décrocher le Graal d’après les bookmakers, nos azzurri ont donc les moyens de sauver une saison très mal embarquée pour la transformer en apothéose avec au bout une qualification directe pour la Ligue des champions ? Ne nous aventurons pas trop vite car sur notre chemin se met en travers une solide et très belle équipe de Wolfsburg. Wolfsburg ? Pas de quoi en faire des caisses, des simples constructeurs automobiles… Et si nous vous disons : Luiz GustavoPerišićAndré SchürrleKevin De BruyneNicklas Bendtner, Ivan Olic cela vous dit quelque chose ? Ei si nous ajoutons que Wolfsburg est en quelque sorte le Dortmund d’il y’a deux ans, avec sur la phase retour de Bundesliga plus de points que l’ogre Bayern Munich, ogre qui au passage avait été mangé par nos adversaire du jour 4-1, nous sommes prévus…

Les convoqués pour demain soir sont :

Gardiens: Rafael, Andujar, Contini. Défenseurs: Maggio, Mesto, Strinic, Ghoulam, Henrique, Britos, Albiol, Koulibaly. Milieux:  Gargano, Jorginho, David Lopez, Inler, De Guzman, Hamsik,. Attaquants: Mertens, Callejon, Insigne, Gabbiadini, Higuain, Duvan.

Hecking a l’embarra du choix pour composer son équipe, beaucoup d’incertitudes, qui de Schurrle ou de Caligiuri sur le côté droit ? L’aile gauche sera tenue par Perisic, ancien objectif de la cellule de recrutement napolitaine, au front de l’attaque ballottage entre Dost et l’ancien juventino Bendtner. Le reste c’est du classique avec Luiz GustavoGuilavogui au milieu, Naldo, KnocheVieirinaRodriguez et Benaglio pour protéger le but.

Encore une fois impossible de deviner la composition que nous concoctera Benitez le jour de son anniversaire, à noter tout de même l’absence de Zuniga pour « fatigue musculaire ». Hamsik devrait faire son retour dans le onze de départ, incertitude entre Koulibaly et le gérant du barbecue, Britos. Le mystère reste entier au milieu de terrain et sur les côtés avec les possibles titularisations d’Inler, Gabbiadini, De Guzman mais aussi Insigne.

L’arbitre de la rencontre sera Antonio Mateu Lahoz (Espagne), coup d’envoi à 21h05. #ForzaNapoliSempre