Les notes de Napoli-Sampdoria

Reina 7 – Ne peut rien sur les deux buts, réalise deux énormes parades sur deux minasses de l’excellent Muriel. Son jeu au pied et toujours aussi impeccable.

Maggio 5 – Très peu de montée dans son couloir, souvent débordé, marquage approximatif, inquiétant…

Albiol 1 – Nullissime, calamiteux  ! Coûte deux très précieux points à son équipe. N’a plus le niveau depuis des mois et des mois mais son CV lui permet d’être encore titulaire…

Koulibaly 7 – Gros match de Kouli, des interventions importantes et autoritaires. Absolument pas aidé par son collègue en charnière centrale qui aura flingué le match !

Hysaj 6 – Rien eu à faire pendant 45 minutes, puis il a semblait flancher physiquement en seconde, lui aussi sera très peu de monté dans son couloir. (Remplacé par Ghoulam non-noté retrouve les terrains après sa suspension)

Valdifiori 6 – Plus que discret dans la distribution du jeu on attend beaucoup mieux de la part de ce maestro (Remplacé par Jorginho non-noté n’a absolument rien apporté à part gâcher des coups de pied arrêtés)

Allan 6 – Assez brouillon voir maladroit jusqu’à sa belle passe décisive pour Higuain puis plus rien, lui aussi semble flancher physiquement. (Remplacé par David Lopez 4 – à partir de son entré le Napoli a joué en infériorité numérique)

Hamšík 6,5 – Marek s’est contenté de distribuer quelques bonbons à droite à gauche, à ce poste le slovaque napolitain retrouve de belles couleurs.

Insigne 7 – Dans tous les bons coups en première période, très actif parfois un poil gourmand mais Lorenzo aura régalé le San Paolo de quelques gestes dont il a le secret. Il doit cependant progresser dans le dernier geste s’il veut franchire un palier.

Callejon 6 – Toujours aussi actif en ce qui concerne le travail défensif mais toujours aussi invisible sur le plan offensif. A le mérite cependant de tenter un ciseaux retourné qui aurait fait le tour du web… mais loupé.

Higuain 7 – Une première mi-temps parfaite : finition impeccable, Gonzalo semblait de retour et avait, chose incroyable, le sourire ! Puis en seconde il replonge dans ses travers à gueuler comme un putois sur tous ce qui bouge. Mauvais choix et maladresse, également des déchets dans le jeu en remise.

Publicités

Napoli – Sampdoria: L’avant match

Ce dimanche 20h45 notre Napoli se prépare pour son premier match de la saison. Premier match de la saison à la maison synonyme de rachat après la première défaite de la saison la semaine dernière face à Sassuolo.

napoli-sampdoria

Le Napoli devra satisfaire pour sa première à domicile pour ne pas s’attirer les foudres des tifosi déjà bien mal en point après la cuisante défaite de la semaine dernière. Les hommes de Sarri devront afficher un visage plus conquérant et sortir un match plein, ce qu’ils n’ont pas fait face à Sassuolo en ne jouant qu’une petite demi-heure du match. Nos Napolitains devront aussi être plus engagés dans leur façon de jouer. Il faudra apporter plus de présence physique devant, ajouter plus de volume dans le jeu produit, revoir le travail défensif qui fût catastrophique ainsi que d’autres paramètres moins conséquents.

Côté Génois on tentera de continuer sur la bonne victoire lors de la première journée, domination écrasante 5-2 face aux promus de Carpi. Les hommes de Walter Zenga se déplacent sereins au San Paolo et tenteront de bousculer un Napoli qui se cherche encore. Il faudra se méfier de cette équipe capable de belles choses, notamment de son trident offensif ravageur; le duo d’attaque Eder-Muriel (Auteur de 4 buts le week-end dernier) mixé à Soriano (Toujours en balance entre le Napoli et l’Ac Milan concernant son transfert). Cela ne sera pas facile de se défaire de cet adversaire coriace qui viendra au San Paolo pour jouer sa carte.

22-Regini-Eder-Esultanza-4-0-1024x835Sarri devrait rester sur son 4-3-1-2 de la semaine dernière mais avec des changements tout de même. Chiriches incertain devrait prendre place sur le banc et laisser sa place à Koulibaly, Ghoulam fait son retour après sa suspension et va reprendre sa place sur la gauche de la défense Napolitaine, Allan qui n’était pas à 100% physiquement face à Sassuolo devrait faire sa première avec le Napoli en Serie A et enfin Callejon devrait prendre place en attaque aux côtés d’Higuain en attaque histoire d’ajouter un peu plus de physique devant (Au contraire de Mertens).

Mertens

Compositions probables pour le match:

Napoli (4-3-1-2): Reina; Maggio, Albiol, Koulibaly, Ghoulam, Allan, Valdifiori, Hamsik, Insigne, Callejon, Higuain

Sampdoria (4-3-1-2): Viviano, Cassani, Coda, Silvestre, Regini, Fernando, Palombo, Barreto, Soriano, Muriel, Eder

Rendez-vous demain à 20h45 pour suivre le match en live commenté sur nos réseaux sociaux. #ForzaNapoliSempre

Sassuolo 2-1 Napoli : L’analyse

Pour une fois, le Napoli n’a pas gagné le premier match du championnat, après un match très difficile ponctué par une victoire pas immérité, retour sur les nombreux points négatifs et les quelques points positifs.

Higuain-sostituito-da-Gabbiadini

Tout d’abord, avant de rentrer dans les détails tactiques, il faut souligner que cette mauvaise prestation est pour beaucoup dû au fait que l’équipe n’est clairement pas à 100% physiquement. Comme le Mister Sarri l’a souligné en conférence presse, l’équipe a trop souvent baissé en intensité, la préparation lourde de Sarri ne favorise pas un début de saison excellent et l’équipe montera en puissance physiquement au fil des matchs.

SASSUOLO : Le pire adversaire possible pour Naples

Sassuolo était clairement l’un des pires adversaires possibles pour un premier match et ce pour la manière dont s’animent les attaques de l’équipe de Di Francesco, correspond exactement aux défauts napolitains : les qualités techniques et de percussion côté droit de Vrsaljko, Berardi et Missiroli correspondent à la légèreté du côté gauche napolitain emmené par les peu agressif Hamsik et Valdifiori ainsi que le latéral droit Hysaj, le but étant de trouver Defrel (par deux fois proche du but), Duncan ( David Lopez a été utilisé pour le limiter), Flores Flores (buteur) ou l’entrant Sansone (buteur également) pour profiter des erreurs de marquages de Albiol et surtout Maggio, sa couverture du côté opposé étant comment dire, catastrophique.

Sassuolo aura donc eu 4 occasions franches (dont 2 buts) qui mettent chacune en lumière un différent point à améliorer.

LA PHASE DEFENSIVE

LES OCCASIONS CONCÉDÉES: 4 situations différentes

  • Alors que la rencontre est sous contrôle, le premier but de Sassuolo va arriver sur une situation de pressing ratée par Mertens, qui se livre beaucoup trop et se fait éliminer facilement par Cannavaro qui peut ensuite jouer long, techniquement c’est un 5 vs 3 en faveur des napolitains avec la défense à 4 protégée par Valdifiori face au trio d’attaque Sassuolien. Mais une succession d’erreurs individuelles va ouvrir le chemin du but au club d’Emile Romagne. La relance longue va arriver sur la tête d‘Albiol qui aurait pu mettre le ballon en touche mais préfère la remettre dans l’axe, espérant voir Valdifiori, celui-ci est très en retard et Hysaj a choisi de ne pas suivre le décrochage de Berardi, erreur. Le milieu offensif classe ’94 peut tranquillement lancer Floro Flores, qui est couvert par…. Maggio, comme c’est étonnant !
  • La seconde occasion arrive sur un énième ballon perdu par les attaquants, Berardi est encore une fois placé comme numéro 10 et élimine trop facilement Valdifiori, encore une fois peu aidé par Hamsik, un service de Floro Flores plus tard, Albiol est complètement à la ramasse face à Gregoire Defrel. Heureusement, Reina est là.
  • La 3eme occasion se termine par un arrêt exceptionnel de Pepe , contrairement à toutes les autres actions, c’est une attaqué placée de Sassuolo avec une supériorité numérique créée par Vrsaljko, non suivi par Dries Mertens alors que Marek et Hysaj sont occupés par Missiroli et Berardi, Floro Flores encore lui fait un appel croisé de la gauche vers la droite et fausse compagnie à Chiriches, dont le coup de rein n’est pas exceptionnel, Maggio et Albiol sont loin de Defrel sur le centre en retrait, et Reina sauve les siens.
  • Le 2eme but vient d’une action anodine, le nouvel entrant Falcinelli demande le ballon, Albiol qui est très nettement en avance positionne mal son corps et se fait manger par l’attaquant classe ’91, énième ballon au second poteau, énième erreur de marquage de Maggio qui se fait avoir par Sansone qui a feint d’aller au premier poteau.

Mertens

L’INTELLIGENCE DEFENSIVE DE MERTENS: Un problème

Sur toutes ces situations concédées, des erreurs se répètent, des défenseurs aux attaquants, également pour cause  du système du nouvel entraîneur, encore au stade embryonnaire. Dans les phases de défense placées, Higuain reste assez haut, Insigne est chargé de la sentinelle adverse et Mertens doit pouvoir fournir une aide sur le côté gauche. Le Belge n’est pas un joueur qui aime la phase défensive, il avait déjà eu des problèmes pour couvrir son couloir avec Benitez, cette saison il aura techniquement moins de travail défensif à faire, jouant comme neuf et demi mais il n’en est pas moins impliqué sur deux des quatre occasions concédées, sa phase défensive est beaucoup moins bonne que celle de José Maria Callejon (joueur doté d’une énorme intelligence tactique) et avec également la concurrence de Manolo Gabbiadini, sa place devrait être sur le banc pendant les prochains matchs, il a toujours donné la sensation d’être bien meilleur en rentrant en cours de match.

UN LOSANGE LEGER PHYSIQUEMENT

Les cinquante-neuf kilos de Lorenzo Insigne, soixante-dix pour Valdifiori, soixante-treize pour Marek Hamsik, 3 joueurs légers dans les contacts, ajoutez un David Lopez, très puissant mais pas forcément mobile et vous obtenez un milieu qui ne filtre pas grand chose. Le nouveau numéro 6 du Napoli arrivé d’Empoli a vécu une première mi-temps cauchemardesque ayant à gérer le virevoltant Berardi : 4 fautes commises et trois fois dribblés en une mi-temps, à sa décharge, il a  été très peu protégé par les joueurs devant lui, les prochains matchs permettront de comprendre si jouer avec Hamsik, Insigne et Valdifiori dans un losange est possible tout en gardant un équilibre. L’ajout du dynamisme d’Allan au milieu (joueur ayant remporté le plus de duels défensifs) et une éventuelle progression défensive du capitaine slovaque et du talent napolitain pourrait rendre cela possible. Dans le cas contraire, capitaine Hamsik pourrait passer en pointe du losange…

UNE DEFENSE EN DIFFICULTE DANS LES MARQUAGES ET PEU PROTEGE

Comme dit plus haut, le milieu a peu filtré, surtout en première mi-temps, ce qui a mis en lumière les difficultés de Raul Albiol lorsqu’il est livré à lui même, l’espagnol a besoin d’être protégé, sinon son rendement est assez catastrophique, est-ce qu’on peut jouer avec une ligne très haute en ayant Raul Albiol comme « star » de la défense ? On en doute fort. Qui plus est, lui et son compère roumain Chiriches ne sont pas très rapides sur une courte distance, il aurait été clairement nécessaire de faire un grand investissement en défense centrale, ou alors relancer Kalidou Koulibaly qui a des qualités de vitesse et d’anticipation qui font qu’il pourrait avoir un bon rendement dans une défense haute. Toutefois, si l’organisation plus haute est meilleure, le rendement de la paire défensive peut être bon, les deux étant des défenseurs bon dans le placement et la relance.

Du côté des latéraux, le vrai problème est Christian Maggio, dans un 4-3-1-2, système que l’adversaire peut manœuvrer sur la largeur, il est nécessaire d’avoir des latéraux très à l’aise dans les fermetures, difficulté énorme chez le vice-capitaine qui devrait s’asseoir sur le banc au retour de Ghoulam (suspendu) et Strinic (blessé), permettant à Hysaj de jouer à son poste. Ceci dit, sur les deux situations ayant mené aux buts de Sassuolo, Maggio est dans des 1 contre 1 très durs à gérer, et ce pour n’importe quel latéral.

Si l’équipe a concédé beaucoup d’occasions franches, il faut également dire qu’elle en a créé très peu, autant la phase défensive que la phase offensive ont déçu…

LA PHASE OFFENSIVE

Un but à la deuxième minute, pour le reste cinq ou six situations dangereuses sans être des occasions franches, avec le talent offensif à disposition, il est clair que ce fut une certaine déception, plus que les erreurs défensifs qui étaient prévisibles.

  1. La Transition offensive

La première mi-temps va voir Sassuolo dominer la possession pour tenter de revenir au score, un scénario idéal pour tester la capacité de cette équipe à se projeter rapidement vers l’avant, le hic c’est qu’avant de se projeter vers l’avant, il faut garder les ballons, ce que n’ont jamais fait Mertens, Higuain et Insigne qui ont tout raté, ce qui a permis à Sassuolo d’avoir  des grands temps forts, exposant ainsi la défense, en plus de ne pas être dangereux en attaque. Dans le système du Mister Sarri, les attaquants doivent jouer très proches les un des autres, pour combiner, mais si ils n’y arrivent pas, les sorties de balles sont très difficiles, en outre la présence de deux petits gabarits assez similaire comme Insigne et Mertens est peut-être un petit peu problématique dans ce genre de match, les appels en profondeur d’un joueur comme Callejon aurait fait du bien dès le départ.

2. Le manque de largeur

En deuxième mi-temps, contrairement à la première, le contrôle du ballon a été pris, l’équipe cherchant à contrôler le match, mais s’est heurtée aux limites individuels de certains éléments, David Lopez, Elseid Hysaj et Christian Maggio pour ne pas les citer. Là encore le jeu de Sarri se développe beaucoup sur les côtés et a besoin de milieux relayeurs mobiles qui vont toucher la majorité de leurs ballons sur les côtés, il est difficile de demander ça à David Lopez, pur milieu défensif. Lorsque Allan sera prêt, ça ira mieux, et le directeur sportif Giuntoli cherche un milieu relayeur remplaçant. Du côté des deux latéraux, Hysaj est un droitier et a beaucoup de mal techniquement sur le côté gauche (4 contrôles ratés !) et Christian Maggio n’est pas vraiment un latéral d’attaque placé, n’ayant pas un pied très éduqué malgré une grande vélocité. Le placement côté gauche de Faouzi Ghoulam avec l’international albanais côté droit permettrait d’avoir des latéraux ayant un bon pied.

Capture napoli

LES POINTS POSITIFS

Après avoir cité les nombreux points négatifs, il est temps de voir le verre à moitié plein !

Tout d’abord l’entame du match, on a trop souvent vu sous l’ère Benitez, des entames de matchs ratés, sans intensité. Il serait bien de faire des entames pour les trente-sept matchs qui vont suivre.

L’idée de jeu de Sarri s’est parfaitement vu pendant les quinze première minute de la première mi-temps et entre pendant le milieu de la seconde mi-temps avant le but de Sansone. Par séquences, le pressing haut était très bon, un avant goût de ce que pourra faire cette équipe plus régulièrement quand elle sera à 100% physiquement.

En bref, la prestation fut très moyenne dans toutes les phases du jeu, avec une équipe encore en difficulté physiquement et des individualités qui ont besoin de s’adapter au système, il existe pas mal de doutes sur la capacité à trouver l’équilibre avec des joueurs aux caractéristiques aussi offensives et les prochains matchs serviront d’éléments de réponse, les équipes de Sarri ne sont pas des spécialistes du départ canon et il ne sert à rien de dramatiser. La semaine prochaine, la Sampdoria est un adversaire qui correspond bien plus au Napoli, qui plus est ce sera à domicile et sans doute avec Callejon, Allan et Ghoulam titulaires, une très bonne prestation est sans doute possible, on l’espère !

Sassuolo – Napoli: L’avant match

Nous nous retrouvons aujourd’hui à l’aube de la nouvelle saison Napolitaine qu’on espère riche en émotion et en beau jeu, et pour commencer cette saison de la meilleure manière qu’il soit il faudra aller chercher la belle équipe de Sassuolo chez elle ce dimanche à 20h45.

serie_a-2014_2015-sassuolo-napoli-2014_09_28

Ce Napoli, remanié depuis l’arrivée de Sarri, devra satisfaire d’entrée de jeu pour montrer que cette nouvelle ère est la bonne et qu’elle saura, au contraire de l’ère Benitez, récolter les faveurs des supporters Napolitains. On peut dire qu’il y a eu du changement depuis la saison dernière que cela soit au niveau de l’effectif mais aussi des tactiques de match. Au niveau de l’effectif de la stabilité et de l’expérience y a été apporté; Reina fait son grand retour dans les cages, Hysaj sera cette saison la doublure des deux arrières titulaires Maggio et Ghoulam, Chiriches éternel incompris lors de son passage à Tottenham a déjà impressionné du côté du Vésuve à tel point qu’il a déjà sa place de titulaire toute réservée, Valdifiori poète sous-estimé du football Italien sera le chef d’orchestre du milieu Napolitain cette saison, Allan milieu solide et technique considéré comme étant le meilleur à son poste en Serie A. On pourra aussi souligner l’intégration de Dezi et Luperto au groupe A cette saison (Risque de départ en prêt) ainsi que le retour d’El Kaddouri poussé vers la sortie en début de mercato qui au final a impressionné qui a décidé de lui donner la place de remplaçant d’Insigne au sein de l’effectif.

On combine à tout cela une nouvelle tactique où l’animation offensive est le maître mot, un 4-3-1-2 avec un milieu à 3 qui est à la fois technique et physique avec devant lui Il Magnifico Insigne en trequartista, un duo d’attaque où Higuain est couplé à un joueur créatif (Mertens,Gabbiadini,Callejon). Et oui révolu est le temps du 4-2-3-1 de Benitez.

maillot-domicile-napoli-naples-2015-2016-kappa

Le déplacement au Mapei Stadium n’est jamais facile, en jugent les résultats précédents. L’équipe de notre ex-Capitano, Paolo Cannavaro, n’a pas beaucoup changé depuis la saison dernière. Hormis le départ de Simone Zaza, qui retourne à la Juventus, cette belle équipe de Sassuolo ne compte pas de changements majeurs. Les joueurs clés sont toujours là: Vrsaljko (Cité au Napoli cet été), Sansone, Berardi et Floro Flores pour ne citer qu’eux. A cela on peut annoncer l’arrivée du buteur Français Grégoire Defrel (9 buts la saison dernière avec Cesena) qui aura a coeur de faire oublier le départ de Zaza. On se rappelle qu’il avait marqué un doublé face au Napoli la saison dernière et il semble vouloir réitérer sa performance ce dimanche, « Marquer à nouveau un doublé face au Napoli serait beau », le ton est donné.

SSC+Napoli+v+AC+Cesena+Serie+A+Ko-b30V2TcJx

C’est un Napoli quasi au complet qui se déplace ce samedi à Sassuolo, seul Ghoulam manque à l’appel (suspension). Les convoqués pour ce match sont: Reina, Rafael, Gabriel, Maggio, Hysaj, Henrique, Strinic, Chiriches, Koulibaly, Luperto, Albiol, Valdifiori, Allan, Jorginho, Hamsik, David Lopez, Dezi, El Kaddouri, Mertens, Callejon, Insigne, Gabbiadini, Higuain

Compositions probables:

Napoli (4-3-1-2): Reina, Maggio, Albiol, Chiriches, Hysaj, Allan, Valdifiori, Hamsik, Insigne, Mertens, Higuain

Sassuolo (4-3-3): Consigli, Vrsaljko, Cannavaro, Acerbi, Peluso, Missiroli, Magnanelli, Duncan, Berardi, Defrel, Floro Flores

Rendez vous sur notre Twitter et notre Facebook pour suivre le match commenté. #ForzaNapoliSempre