IL FAUT SAUVER LE SOLDAT MANOLO

On aurait pu commencer cette article par il était une fois mais bon…

L’histoire débuta le 5 janvier 2015, à Naples. On apprenait la signature d’un certain Manolo Gabbiadini, jeune talent qui a du ballon dans les Gênes en provenance de la Sampdoria. Tout les supporters napolitains s’en réjouissent. Manolo? c’est le genre de gars capable d’enflammer une fin de saison, tout le monde en est conscient, de plus avec la blessure de notre Scugnizzo et une animation offensive en déclin, on en avait vraiment besoin. Donc 13 millions d’euros déboursés dont 6.25 qui vont dans les caisses de la Juve? peu importe, ce n’est pas une histoire d’argent mais bien une histoire d’amour qui est sur le point de commencer. En effet, Manolo ne met pas bien longtemps à s’intégrer, bien au contraire il marque 4 buts au cours de ses 2 premiers mois à Naples et délivre quelques passes décisives. Très polyvalent il peut évoluer en pointe, sur les ailes ou en soutient du buteur. Les semaines passent et Gabbiadini enchaine les bonnes prestations, d’autant plus quand il est remplaçant. Entre buts, passes décisives et gestes de grandes classe, il termine la saison avec 11 buts. Manolo s’est fait une place plus ou moins grande dans le cœur d’un nombre important de napolitains, malgré cette fin de saison cauchemardesque.

Manolo+Gabbiadini+SSC+Napoli+v+Udinese+Calcio+pDnqg-y0TDnl

Juin 2015: c’est le début du mercato éstival, les offres pour Manolo sont nombreuses. Aucune raison de le vendre mais vraiment aucune. De Laurentiis est clair, avec Manolo on est en bonne Campanie donc il reste. Bon oubliez ce jeu de mot mais retenez le fait que de nombreuses équipes dont l’Inter veulent piquer le Soldat Gabbiadini. #GabbiadiniNonSiTocca. J’oubliais, entre temps, on annonçait Jurgen Klopp à Naples mais c’est un certain Maurizio Sarri qui viens poser ses clopes au pied du Vésuve. Napolitain de naissance, Don Pietro…euh Maurizio sort d’une saison mémorable avec Empoli. En plus d’accrocher les grosses écuries de Serie A (dont une victoire 4-2 sur notre Napoli) Sarri propose un jeu très alléchant mêlant jeu court, jeu long, jeu rapide porté vers l’avant bref jeu, on avait presque oublier le mot avec Don Rafa (qui a tout de même fait du bon travail sans pour autant réussir sa mission).

b765fa1f9b933fbbaf5ea50782dec27964aad400

Et Manolo dans tout ça? La plupart des supporters agacés par la fin de saison cataclysmique de José Callejon voient en Sarri, l’homme capable d’aligner dans son 4-3-3 une attaque Insigne-Higuain-Gabbiadini. Oui ça fait rêver. Mais le temps nous donnera tout sauf raison, confirmation le 30 Aout après un triste 2-2 face à la Sampdoria au San Paolo. Manolo passe tout le match sur le banc. Attention, Maurizio, attention.

Les jours défilent et; Naples sort la tête de l’eau, Naples marche sur l’eau, Naples s’envole.

Avec un Insigne impressionnant et un Higuain inqualifiable, il reste une place devant. Et bien cette place c’est celle de Callejon, éternel bosseur, à défaut de marquer des buts et d’apporter un vrai plus offensivement, José est un génie tactique, son implication dans le secteur défensif est remarquable tout comme son entente avec Hysaj puis ajouté à cela très peu de perte de balle et bien d’autres atouts comme sa condition physique par exemple. Gabbiadini gratte du temps de jeu via l’Europa League (4 matchs 4 buts) et très peu en championnat, il marque 2 buts tout de même dont un majestueux face à Frosinone suivi d’une « célébration » qui en dit long. Pas mal, vraiment pas mal. Entre temps, le soldat Manolo s’était blessé et ça n’a logiquement pas arrangé le « malaise » Gabbiadini.

12647525_775795315854855_1987461149281705408_n

6 Janvier 2016: Image mémorable lors de Napoli-Torino, pincement au coeur malgrès la victoire quand on voit sur nos écrans le visage fermé de Manolo après le 3ème changement de Sarri, Lorenzo fraichement sorti se tient à coté de lui, la main sur son épaule, quelle belle image quand même. Sortez les mouchoirs…

12509906_766400176794369_7825795257251669016_n

29 Janvier 2016: L’agent de Manolo rapporte que son joueur, que dis-je NOTRE joueur, a accepté l’offre de Wolfsburg et qu’il souhaitait quitté Naples mais De Laurentiis a refusé l’offre de 25 millions. MERCI PRESIDENT!

aureliodelaurentiis

Pourquoi faut-il sauver le soldat Manolo? C’est très simple, Manolo Gabbiadini serait sans doute titulaire dans la (quasi?) totalité des équipes de Serie A. Certes, nous ne pouvons reprocher à Sarri le fait de mettre Gabbiadini sur le banc quand on voit les résultats de l’équipe. Cependant, on aurait pu lui reprocher le fait qu’il n’ai pas eu assez confiance en Manolo tout au long de la 1ère partie de saison quand le niveau offensif de Callejon ne dépassait pas le niveau de la mer. Et on peut lui reprocher le fait de ne pas faire entrer Manolo plus souvent. Voilà. Aujourd’hui, Callejon est essentiel au système Sarri, d’autant plus que ces dernières semaines il semble avoir retrouvé un rendement offensif remarquable. On regrettera surement Gabbia une fois parti faire le bonheur d’un autre club, c’est pourquoi pendant qu’il en est encore temps: Il faut sauver le soldat Manolo.

CNuvKBiUEAEsraV

#ForzaNapoliSempre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s