Petit Jorge est devenu grand

Qu’il semble loin et résolu le temps où Jorgino évoluait dans un milieu à plat avec David Lopez. Perdu, désorienté voir catastrophique par moment, le numéro 8 napolitain récoltait carton jaune sur carton jaune. Mauvais choix, passes ratées puis le banc de touche venant anéantir tous les espoirs placés en lui à son arrivé. Aujourd’hui Jorginho est international Italien, courtisé par Arsenal et le Real Madrid, il tourne sur des stats similaires à des Xabi Alonso ou Iniesta et réalise une saison éblouissante. Pas de doute petit Jorge a bien grandit et le premier responsable de cette explosion est maître Sarri. Dès qu’il débarque Maurizio le repositionne en regista devant la défense avec Allan et Hamsik à côté, forcément ça change de David Lopez. Et là c’est l’explosion, le big-bang, Jorginho retrouve complètement son football et son touché de balle soyeux. Majestueux au coeur du jeu il rayonne et transforme le visage de l’équipe. Son jeu en une touche de balle maximum et systématiquement vers l’avant fonctionne à merveille. Il est le métronome et l’organisateur du Napoli, doté d’une intelligence et d’une vision de jeu incroyable il boit la concurrence comme disent les jeunes. Jorgi sait également varier son registre, cet esturgeon est capable de distribuer des caviars avec de longues ouvertures dans la profondeur pour Higuain ou Callejon.

Les chiffres confirment tout ça, cette saison Jorginho est à plus de 2600 passes pour 91 % de réussites, loin devant tout le monde. C’est aussi des matchs comme contre l’Hellas où il touche 218 fois la gonfle (record européen ) avec 195 passes pour 180 réussites. Il est également le joueur en Europe qui touche en moyenne le plus de ballon cette saison, 117 loin devant tout le monde là aussi, quasi inhumain. L’ancien de l’Hellas doit encore s’améliorer sur les coups de pieds arrêtés où il éprouve encore quelques difficultés. Il s’est cependant nettement amélioré à la récupération, fini les fautes bêtes et les cartons inutiles, son sens du positionnement tactique l’aidant beaucoup pour cette tache. Face à tout cela même Antonio-le chauve-Conte s’est résolu à le convoquer en Nazionale (les Brésiliens risquent de le regretter amèrement) malgré la féroce concurrence des Aquilani, Nocerino et Bertolacci (on déconne hein). Il n’est pas impossible de le voir ce soir contre l’Allemangne mettre du grand sale à Toni Kroos et compagnie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s