Le partenariat entre le Napoli et l’Atalanta

Depuis l’arrivée de Maurizio Sarri à la tête de l’équipe et de Cristiano Giuntoli au poste de directeur sportif, le Napoli se tend vers un nouveau type de recrutement. Un recrutement tourné vers une « Italianisation » de l’équipe et du club. Mélangez Sarri, l’entraineur du ter-ter,  à Giuntoli, le faiseur de miracles de Carpi, le tout accouplé à la nouvelle philosophie du club et vous obtiendrez un cocktail explosif. Et ce changement de mentalité du club passe désormais par le partenariat avec l’Atalanta.

Atalanta-Napoli

Ce type d’association permet au club « principal » de tirer le meilleur du club « secondaire », un peu à la manière de ce que fait la Juventus depuis quelques années. Le Napoli pourra ainsi amasser le bon de la formation de Bergame et profiter des pépites achetées par le club. Ce qui sera un avantage pour le Napoli étant donné que la formation du club ces dernières années n’a jamais été au beau fixe.

Ce système qui va permettre au Napoli d’attirer des jeunes pousses Italiennes et ce à des prix réduits. Le club disposera aussi d’options sur les achats de certains joueurs. (Exemple: Le Napoli a une options d’achat de 6,5M sur un joueur X, le Napoli et la Roma et le Napoli proposent tout deux 6,5M pour ce joueur X. Pas de discussion possible, le Napoli aura le joueur).

Ce partenariat entre les deux clubs a débuté cet hiver avec le transfert d’Alberto Grassi. De nombreux clubs de Serie A suivaient le jeune milieu Italien mais c’est finalement le Napoli qui a empoché la mise dans le dossier, et ce grâce au partenariat avec l’Atalanta.

174720624-9758b20b-c727-4ec3-8904-e15300df9675.jpg

Le Napoli piste désormais 3 joueurs de l’Atalanta pour la saison prochaine.Le premier est Marco Sportiello, le talentueux gardien Italien est la solution n°1 pour préparer l’après-Reina.  Le second est Andrea Conti, le jeune latéral droit issu du centre de formation de l’Atalanta pourrait débarquer au Napoli en tant que n°2 de Hysaj aux dépens de Maggio . Malgré le fort intérêt du Napoli, l’agent du joueur a tenu à préciser que Conti ne voulait pas se presser et qu’il ne veut pas vivre la même situation que Grassi. Le dernier nom est Marten De Roon , il est un des piliers du milieu de Reja cette saison et possède une grande polyvalence. Mais le Napoli aurait-il encore besoin d’un énième milieu ? Affaire à suivre cet été.

incas097A6793_MGTHUMB-INTERNA aupa.jpg atalanta-lossatura-si-vede-giain-attesa-degli-ultimi-rinforzi_45768d0a-2c80-11e5-b047-d74f8ddc6df7_700_455_big_story_linked_ima

L’association entre le Napoli et l’Atalanta a déjà un certain charme, plus qu’à espérer qu’elle perdure dans le temps.

Jorginho : « Il reste huit finales »

jorginho

Fraîchement convoqué pour la première fois avec la Nazionale italienne, le milieu de terrain est revenu sur cette expérience aux micros de la radio Kiss Kiss …

« Ca a été une expérience magnifique et très gratifiante, porter le maillot de la Nazionale c’est très émouvant. C’était un rêve d’entendre l’hymne italien et le chanter avec mes partenaires, le tout dans un stade plein. J’ai été très bien accueilli par tout le monde, c’est un groupe très uni. Après c’est vrai que d’être en compagnie d’Insigne m’a beaucoup aidé. Ca a vraiment été une belle semaine. »

Sur une convocation pour l’Euro 2016 en France : « L’Euro vient après, ce qui vient d’abord c’est le Napoli, et ce que nous pouvons rapporter de ces huit derniers matchs. Ce sera huit finales, la première dimanche à Udine. »

Après y avoir joué avec la Nazionale, il retourne à Udine avec son Napoli : « Nous avons envie de continuer notre beau parcours, nous restons concentrés et nous savons que là-bas ce sera très dur. Ils auront beaucoup de motivations, surtout après l’arrivée d’un nouveau coach, et nous savons que contre le Napoli, toutes les équipes veulent faire bonne figure. Nous devrons donner le maximum, comme toujours. »

Sur le fait d’avoir les statistiques les plus impressionnantes de Serie A en tant que milieu de terrain : « J’apprécie qu’on reconnaisse mon travail, mais si je fais bien c’est grâce à l’équipe, à l’entraîneur et à l’engagement de ce groupe. Tous ensemble nous faisons vraiment de belles choses, et le plus important c’est qu’on s’amuse beaucoup sur le terrain. Il y a une harmonie entre nous, les mouvements que nous devons faire à l’entraînement et sur le terrain viennent naturellement maintenant. Par conséquent quand nous avons le contrôle du ballon il est normal de jouer avec beaucoup de joie en plus de l’engagement. »

« Nous devrons beaucoup travailler pour ces huit finales restantes, et ne pas céder un centimètre match après match. Nous ne regardons pas ce que font les autres,  ce qui nous intéresse c’est notre façon de jouer et ce qu’en dit l’entraîneur. Notre objectif est de toujours gagner, c’est notre devoir. » 

Sur le peuple napolitain : « Les tifosi sont toujours avec nous comme ils l’ont toujours fait, car ils savent que nous pouvons beaucoup s’amuser ensemble, et arriver très loin. Pour nous et nos supporters c’est une saison splendide, au-delà des résultats. »