Koulibaly, sans maîtrise la puissance n’est rien

kouli1

Recruté à l’été 2014 grâce à Benitez, celui qui fait désormais la fierté de la cité de Kellermann à Saint-Diè des Vosges a fait bien du chemin depuis. Une formation compliquée à Metz malgré une coupe Gambardella il s’exile à Genk en Belgique pour exploser avant d’être recruté (8,5M) par le Napoli où il débarque dans l’anonymat le plus complet. Désormais Koulibaly est connu et reconnu comme l’uns des meilleurs défenseurs centraux d’Italie. Kalid c’est un physique impressionnant, des qualités athlétiques naturelles avec une vitesse et une force énorme. Mais pas que, sans maîtrise la puissance n’est rien, c’est un roc extrêmement doué avec ses pieds. On se souvient de quelques gestes comme des roulettes zidanesques, des talonnades, des montées balle aux pieds orgasmiques, des ouvertures pirlesques. Intelligent tactiquement et avec une très bonne vision de jeu, difficile même de lui trouver des défauts hormis peu être un excès d’engagement par moment facilement corrigeable. Avec lui la défense napolitaine si décriée est devenue stable. Le nombre de victime de Koulibaly s’élargie au fil des matchs, dernièrement Dzeko qui a prit la misère pendant 90 minutes peut en témoigner. Impassable, infranchissable, infatigable il est le cauchemars de ses adversaires.
kouli2

Certains interistes hurleront « Murillo » mais Koulibaly est clairement le meilleur défenseur de cette moitié de championnat. Et lorsque l’on sait le niveau général des défenseurs centraux, on peut affirmer sans enflammade que Kouli fait partie des tous meilleurs au monde ! Trop tôt pour le dire affirmeront les derniers septiques, quoiqu’il en soit ce genre de hiérarchisation ne lui fera pas prendre le boulard comme on dit, car Kalidou c’est avant tout un model d’être humain. Toujours dans le respect, aucun geste d’humeur, jamais de sales coups à l’adversaire, aucune simulation ou de mauvaise réaction, un homme, un vrai. Humble et discret même lorsqu’il est mit sur le banc par Britos en fin de saison dernière, l’ancien messin semble déjà très mature pour son âge (24 ans seulement). L’avenir ? On l’espère au pied du Vésuve, il sera certainement très demandé mais l’exemple de Cavani est là pour montrer que l’argent ne fait pas le bonheur. Il suffit de voir son visage illuminé lorsqu’il chante et saute au pied de la curva avec ses coéquipiers, cette ferveur n’est possible qu’à Naples ! Pour ce qui est de la scène internationale Koulibaly avait commencé avec l’équipe de France au tournois de Toulon puis finalement appelé par le Sénégal il fait le choix du coeur et opte pour les lions de la Téranga. Pour la blague souvenons-nous que lorsqu’il était encore sélectionnable avec l’équipe de France Didier Deschamps lui préféra Mapou Yanga M’Biwa…. (véridique). En tous cas nous on se sent Kalidou Koulibaly !

 

 

 

Publicités

Les commentaires de Benitez en vue de Napoli – Udinese

Aujourd’hui s’est exprimé l’entraîneur Rafael Benitez sur la radio officielle du club ( Radio Kiss Kiss ) au sujet du prochain match contre les hommes de l’Udinese.

« Nous avons cinq joueurs qui ne pourront pas jouer contre l’Udinese, mais ça ne change rien, on fera des choix en tenant compte d’un maximum d’aspects. Tous les joueurs savent que chacun peut aider l’équipe, nous avons un groupe à gérer, et beaucoup de matchs à venir. C’était important pour moi de prendre des joueurs qui peuvent s’adapter à plusieurs rôles, Koulibaly par exemple peut jouer défenseur central mais aussi latéral droit ou gauche. Demain il nous faudra un bon équilibre, nous devrons jouer avec beaucoup d’envie mais sans passage à vide non plus. Nous voulons gagner bien-sûr, et seulement ensuite nous penserons au match suivant. »

L’avant Chievo Verone – Napoli !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour aborder cet avant Chievo – Napoli qui se jouera pour le compte de la 21 journée de Serie A. Chievo-Napoli-diretta Déplacement facile sur le papier, mais il faut tout de fois se méfier de l’eau qui dort. Pas plus loin que cette saison, les Veronesi s’étaient imposés 0/1 chez nous grâce à un but de Maxi Lopez à la 49ème minute mais aussi grâce au gardien, Francesco Bardi, qui a sorti le match de sa vie en arrêtant notamment un pénalty d‘Higuain. Déplacement facile oui, car regardons de plus près la situation actuelle du Chievo: 18ème de Serie A ( relégable mais à 1 point de Cagliari et de l’Empoli ) et la plus mauvaise attaque de Serie A avec un très faible total de 14 buts en 20 matchs. Les Veronesi ne sont pas en reste défensivement puisqu’ils comptabilisent ( seulement ) 24 buts encaissés ( ce qui est mieux que notre Napoli qui lui en a encaissé 25 ). Méfions nous tout de même de leur duo d’attaquants Pellissier-Paloschi qui a marqué 7 buts cette saison ( soit 50% des buts du Chievo cette saison ).Sergio+Pellissier+AC+Chievo+Verona+v+Catania+jwuHxWc1sxhl Les Veronesi restent sur une série de 4 matchs sans victoire. Ils sont facilement prenables à domicile puisqu’ils n’ont remporté qu’un seul match à domicile cette saison ( 9/11/14; Chievo 2 / Cesena 1 ). Revenons sur le dernier Chievo Verone – Napoli: Chievo 2 – Napoli 4 (24′-40′ Pellissier / 13′-64′ Hamsik, 27′ Callejon, 70′ Higuain). Auteur d’un match plein, le Napoli avait su concrétiser son bon début de saison à l’image de notre Capitano, Marek Hamsik, qui avait planté un doublé mais aussi grâce aux buts de nos nouvelles recrues, Higuain et Callejon. Marek+Hamsik+AC+Chievo+Verona+v+SSC+Napoli+IzcETCwO8DWl Les convoqués pour le match demain face au Chievo sont: Rafael, Andujar, Colombo, Maggio, Britos, Albiol, Luperto, Strinic, Jorginho, Inler, Gargano, David Lopez, Callejon, Mertens, De Guzman, Gabbiadini, Hamsik, Duvan, Higuain. Henrique non sélectionné ( sûrement à cause de son départ ), Mesto non sélectionné ( blessure ) et Koulibaly suspendu. On peut apercevoir la sélection du jeune Sebastiano Luperto ( 18 ans ) qui évolue habituellement sous les couleurs de la Primavera. Il avait déjà évolué avec le groupe A lors du stage à Dimaro. Il débutera plus que probablement sur le banc mais pourrait recevoir un peu de temps de jeu si le score le permet. Composition probable du Napoli: 21ChiNap_Formazione Benitez aligne un 11 de base plutôt classique, Britos remplace logiquement Koulibaly en défense centrale, il maintient le duo Gargano-Lopez dans le milieu de terrain, aligne De Guzman sur le côté gauche qui n’est pourtant pas son poste de prédilection. Pour le reste que du classique. Souhaitons la victoire, Avanti Napoli e Forza Napoli Sempre !

Le baromètre du mois. ( Janvier )

Honorons l’ouverture de notre site par le premier baromètre qui concernera donc le mois de Janvier. Le principe est simple, tous les mois nous ferons un rapide bilan sur les résultats de l’équipe en général, et analyserons les performances de nos joueurs, afin de voir en un coup d’oeil la dynamique de l’équipe.

Les résultats du mois :

  • Cesena 1-4 Naples
  • Naples 1-3 Juventus
  • Lazio Rome 0-1 Naples
  • Naples 2-2 Udinese ( 5-4 )
  • Naples 2-1 Genoa

( Bilan : 3V, 1N, 1D )

Une très bonne dynamique donc, l’équipe reste sur deux victoires cruciales en championnat face à deux concurrents directs pour la troisième place. Une confirmation que nous pouvons arrêter de perdre bêtement des points face aux plus petites écuries avec cette large victoire face à Cesena. La seule défaite est enregistrée face au premier du championnat, un match mal géré, pas grand chose à en redire. Du côté de la Coupe, une très mauvaise performance de l’équipe mais une qualification obtenue aux tirs aux buts face à une très belle équipe de l’Udinese malgré tout.

LES TOPS

1. Gonzalo Higuain

Aucune contestation possible, l’argentin revient au top de sa forme avec 5 buts en 5 matchs et le tir au but de la qualification face à l’Udinese. Il remonte à la seconde place du classement des buteurs avec 12 réalisations juste derrière son compatriote Carlos Tevez auteur de 13 buts.

2. Ivan Strinic

Quelle surprise ! En trois matchs le Croate nous a presque montré tout l’étendue de son talent. Un premier match face à la Lazio n’était pas une chose facile, mais il a parfaitement su relever le défi en rendant Candreva complètement inoffensif. Des bases défensives solides et un apport offensif qui reste à régler, aucun doute, Strinic pourra apporter gros à l’équipe.

3. Marek Hamsik

C’est le Marek qu’on aime. Le Slovaque s’est enfin réveillé et prend du plaisir sur le terrain c’est évident. Une passe décisive contre Cesena, et même un but qu’on lui a finalement retiré au profit d’un csc du défenseur, une belle entrée face à la Lazio, un but stratosphérique en Coupe d’Italie, et enfin un match propre et sérieux contre le Genoa. En espérant que notre Capitano garde cette forme pour longtemps, car c’est un vrai plaisir à le regarder jouer quand il est comme ça !

LES FLOPS

1. La défense

Encore et toujours les mêmes problèmes … Un manque de communication cruel entre les différents défenseurs qui se succèdent et se ressemblent. 7 buts en 5 matchs c’est beaucoup trop pour une équipe qui visent les sommets du championnat italien. Un  » clean sheet  » en revanche contre la Lazio de Rome, ce qui n’est pas rien, et deux exceptions ce mois-ci, Strinic, qui fait parti des tops, et Mesto, qui montre toujours autant d’envie en vieux briscard qu’il est, en allant même sauver sur la ligne un but potentiel de l’Udinese en Coupe.

2. Jonathan De Guzman

Un petit coup de moins bien pour notre Hollandais. Il travaille beaucoup entre l’attaque et le milieu de terrain, l’envie est là, l’efficacité beaucoup moins ce mois-ci, beaucoup en échec lors du dernier geste. Un but du 2-1 manqué face à l’Udinese, le but du break manqué face au Genoa,  » De Guz’  » doit retrouver son tranchant que nous avons pu admirer en Europa League, rien de préoccupant toutefois.

3. Dries Mertens

Mais où est passé notre petit Belge qui prenait feu en un instant ? Un peu le même soucis que De Guzman, Dries travail beaucoup sur le terrain, mais finalement un peu dans le vide. Les mauvais choix au mauvais moment, la tentative solitaire plutôt que la passe décisive, le dribble en trop, un penalty manqué face à l’Udinese, ce n’était vraiment pas le mois de notre petit ailier. Rafael Benitez devrait méditer sur comment réellement utiliser Mertens, car en comparant ses statistiques lors qu’il début le match et lors qu’il entre en cours de match, on peut se rendre compte d’une différence flagrante.

Capture d’écran 2015-01-28 à 02.25.46